Piscine inversée

Hanna Cisaruk, Oriane Pagani-Azizi, Elliot Thouvenot

Si un contenant partiellement rempli avec un fluide est excité par une accélération sinusoïdale et verticale, puis retourné, le fluide contenu ne coule pas et reste stable, "collé" contre la paroi supérieure. Nous avons voulu, au cours de ces travaux, caractériser cette zone de stabilité, qui s’appuie sur la compétition entre deux instabilités : celle de Faraday et celle de Rayleigh-Taylor. Nous avons également voulu déterminer les paramètres du système qui influent sur cette zone de stabilité en cherchant à l’avoir la plus grande possible. Nous avons ainsi mis en évidence les conditions pour qu’un fluide reste stable lorsque son contenant est excité verticalement puis retourné.

Figures
Méthodes & protocoles

Une question ? vous pouvez nous contacter par mail sur le modèle prenom.nom (arobase) espci.fr

Haut de page



À lire aussi...

La caléfaction chargée

Ryadh AMINE, Lucas PEREIRA, Thomas ALLINE Notre projet vise à comprendre le couplage de deux effets sur une goutte de liquide : la caléfaction (...) 

> Lire la suite...

Chimiotactisme des paramécies

Irène BIVAS, Axel ROQUES, Aude STERLIN Le but de ce PSE est d’étudier l’influence sur la nage de paramécies du milieu dans lequel elles se trouvent. (...) 

> Lire la suite...