Hydrogels macroporeux pour l’ingénierie tissulaire

Edwige Lay, Ismaël Trouiller

Dans le but de créer et d’étudier des hydrogels macroporeux permettant la réparation des tissus, nous avons organisé notre travail en trois parties. Dans un premier temps, nous avons tenté de synthétiser puis de caractériser de l’acide poly-lactide-co-glycolide (PLGA). En parallèle, nous avons fabriqué des échantillons d’hydrogel macroporeux avec du PLGA commercial et du sel calibré. Puis nous avons réalisé des matrices sacrificielles en ABS afin de réaliser des structures poreuses en collagène. Enfin nous avons tenté de remplacer le PLGA par du PLA d’imprimante 3D par souci d’économie. Sur chaque type d’échantillon, nous avons cultivé des fibroblastes pour constater la biocompatibilité de nos échantillons ainsi que l’adhésion et la migration des cellules dans les pores.

Figures
Méthodes & protocoles

Une question ? vous pouvez nous contacter par mail sur le modèle prenom.nom (arobase) espci.fr

Haut de page



À lire aussi...

Dépolluer l’air avec un canon à eau ?

Rayan Djabiri et Romain Roglin Pulvériser des gouttelettes d’eau dans l’air pour piéger les polluants : une idée indienne déjà déployée à grande (...) 

> Lire la suite...

Métallopolymères autocicatrisants

Jean-Baptiste Boyssou, Valentine Rollot et Pierre Marquaille Une matière qui se répare toute seule après avoir subi une détérioration, un rêve (...) 

> Lire la suite...